SAN FRANCISCO (Road-trip USA – 5e partie)

27 aout 2018.  Ne reste qu’un peu moins de 300 miles pour rejoindre la mythique San Francisco.

100 miles avant d’arriver, la circulation se densifie sur l’autoroute 5 voies. On voit que sur la voie la plus à gauche est indiqué « carpool », où se trouve moins de voitures. On se dit que cela doit être une voie payante. On découvrira plus tard qu’en fait cette voie est réservée aux voitures ayant au minimum 2 passagers (Google trad nous dira plus tard que « Carpool » veut dire « Covoiturage »). Une manière de réduire les émissions de CO2 ? Why not !

 

KILAUEA QUI PETE, PAS D’HAWAII, MAIS UN PEU PLUS DE SAN FRANCISCO !

Certains parmi vous le savez, nous avions réservé avant notre départ un vol depuis San Francisco pour Hawaii, où nous avions réservé un airbnb. Mais en avril, le volcan Kilauea est entré en éruption majeure, et le airbnb que nous avions booké a été touché récemment. Pas moyen de retrouver autre chose dans notre budget : nous avons donc annulé notre vol pour Hawaii. Du coup, ça nous laisse plus de temps pour San Francisco !

Les logements étant hors de prix dans la ville, nous avons opté pour un airbnb à San Lorenzo, de l’autre côté de la baie, à une vingtaine de miles de San Francisco. Il s’agit d’un sommaire « une-pièce-all-inside-but-not-all-inclusive ». Pas de cuisine à disposition. Mais pô grave, il nous reste le matos de camping pour se faire du pancake au pti-dej.

GOLDEN GOLDEN

Une nuit de repos pour digérer la route qu’on vient de se taper, puis let’s go pour la découverte de ZE town, la ville que l’on connait tous grâce aux films et séries américaines.

La nana du airbnb nous dit qu’il vaut mieux se mettre en route après 10h30 du mat’, car sinon c’est 2h30 de bouchon sur la 5 voies qui mène à San Francisco (contre 20-30mn en hors-rush).

San Francisco est bordée par le Pacifique à l’ouest et par le Baie de San Francisco à l’Est. 2 énormes ponts relient la ville : Le Golden Gate au Nord, et le Bay Bridge à l’est. C’est ce dernier que l’on traverse pour enfin fouler le sol San Francisconien (ou San Francisqué ? Ou pas ?).

Le bay bridge est hyper long, hyper beau, tout blanc, impressionnant. Tout comme le Golden Gate, il s’agit d’un pont suspendu, conçu pour résister aux tremblements de terre (l’histoire nous apprend qu’une partie de San Francisco a été détruit par un séisme en 1906, et que ça continue de trembler régulièrement…). La traversée du Bay Bridge nous rapproche des premiers grattes-ciel de SF.

Nous commençons la découverte de San Francisco par le « Golden Gate Park ». Parc de 5km de long, vert, voué au divertissement culturel et sportif.

 

Le Golden Gate Parc est à gauche sur la carte

On y trouve des musées, un parc botanique, un stade de polo, un golf. On passe la demi-journée au musée des sciences. Bien foutu.

Puis, on sort du parc par son extrême ouest, et quelques mètres après, on se retrouve enfin au bord de l’océan. Le Pacifique. Ach ! Que c’est bon !! Ça fait trop zizir !!

 

 

THE FAMOUS PONT DU GOLDEN GATE !

Puis tout impatient que nous sommes : go pour le famous Golden Gate ! Le pont qu’on a tous vu une ou plusieurs fois via le chti ou grand écran. On décide de se le traverser à pied, histoire de ressentir le lieu et de ne pas payer le poste de péage 😀

 

Depuis le pont, vue panoramique sur San Francisco, et vue au loin de la prison d’Alcatraz (qui aujourd’hui n’est plus qu’un lieu de destination touristique dispensieux…

PIER 39

Le lendemain, direction le Pier 39. San Francisco étant une ville maritime, elle est évidemment une ville portuaire. On y trouve un énooooorme port commercial avec d’énoooormes bateaux et cargos, et on trouve également un peu plus loin un port touristique, hyper cute.

 

C’est là qu’on décide de passer la journée pour les 15 ans de Luca !! On lui offre tout modestement son premier burger Hard Rock Café (en compagnie photographique de Kirk Hamett, quand même J), une expérience 7D : Une salle de cinema avec environ une 15aine de personnes, où se projette un film en 3D interactif, on te file un flingue, et faut butter des méchants loup-garou. Le tout en mode « 4D » : t’es attaché avec un harnais sur un siège qui suit les mouvements infernaux du film, tout en ressentant vent et autre bave de loup-garou.  On y a tous participé, et sérieux c’était bien l’éclate !!

 

Ce Pier 39 est vraiment hyper agréable… ce bord de mer après 3 semaines d’environnement désertique fait total du bien…! On y trouve aussi les « hyper-famous » phoques de San Francisco. Toute une tribu qui vient se dorer la pilule au soleil sur les pontons du port. Excellent !

 

San Francisco, on a bien kiffé… Ville qui comporte les mêmes codes que toutes les autres villes américaines, mais qui a ce petit quelque chose qui fait que tu te sens un peu chez toi… L’air de la mer sans doute, ou le Pacifique qui te pacifie l’esprit… On y serait bien resté encore quelques semaines, mais la route nous attends (on se dit qu’on aurait dû partir 2 ans 😀 )

UNE HISTOIRE DE POCHETTE… SUITE…

Vous vous souvenez de l’histoire de la pochette que Claudia avait paumé dans le train Coire-Zurich juste avant de prendre notre 1eravion ?

Et bien petit topo :

Comme cette pochette contenait cartes bancaire, carte d’identité et son permis de conduire, on s’était dit qu’il serait quand même utile que l’on puisse en disposer. La pochette avait été retrouvé par les CFF à Zurich (SNCF suisse), et une amie à Coire avait pu la récupérer. Elle nous l’avait envoyé à Tadoussac au Canada en express, sauf que le colis avait été bloqué trop longtemps en douane… le colis était donc arrivé 1 semaine après notre départ de Tadoussac…

Nous avions donc demandé à Karine (la responsable du projet de la ferme de Tadoussac) de nous faire suivre le colis aux USA. Claudia a un ami à Coire, dont le frère de sa femme vit à Malibu tout en travaillant à Burbank, près de Los Angeles. Ce frère-de-la-femme-du-pote-à-Claudia s’appelle Doug. C’est donc chez ce Doug que Karine a adressé le colis.

Ce colis disposant d’un numéro de tracking, nous apprenons le 31 aout qu’il est bien arrivé chez Doug !! Yes enfin !! J’appelle donc Doug pour que l’on puisse s’organiser, sachant qu’il nous faut 2 jours par arriver vers Burbank.

Sauf que… Doug me dit qu’il n’a toujours rien reçu….

J’appelle donc la poste Canada, qui me dit d’appeler la poste USA, qui me disent qu’ils ne savent pas ce qui se passe. « Make a claim through our website » me dit-il au téléphone… (« Déposez une réclamation via notre site internet de la poste ») …. Je veux bien déposer une réclamation, mais ça ne nous avance pas beaucoup….

Nous sommes le 31 aout, et c’est le jour où l’on doit quitter San Francisco… Il était prévu que l’on se rende au Mexique le 1erou le 2 aout, du coup c’est grillé… on doit attendre… il faut que l’on récupère ce colis avant de quitter les USA !! Du coup on prolonge la durée de location de la voiture, on va encore en avoir besoin…. Direction Lompoc, une ville a mi-chemin entre San Francisco et Los Angeles, où nous allons rester 4 jours pour laisser une chance au colis d’arriver à bon port…

Suite tout bientôt….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires